QUI SOMMES-NOUS ?

Les fils d'Apollon, c'est quoi?

  • "Oh encore un rassemblement de mecs machos qui se prennent pour des beaux gosses"

  • "Ca fait un peu secte tout de même non?"

  • "Quel nom bizarre, moi, je n'aurais pas choisi cela..."


STOP! Mettons de coté 2 minutes les préjugés et allons voir de plus près ce qu'il en est!

Apollon, c'est qui?

Alors non, ce n'est pas le président Jérémy NOUEN qui peut faire office de gourou ou de figure d'Apollon. Ca, il suffit de le regarder pour vite comprendre que s'il est encore en liberté c'est juste parce qu'aucun cirque n'a voulu de lui ,de peur d'effrayer les enfants.

Mais alors, Apollon c'est qui?

Le Dieu de la beauté masculine..... Oui, mais pas que! Avant ça c'est surtout le Dieu des arts comme média, et de l'apprentissage.

Carousel imageCarousel image

Chez "Les fils d'Apollon", nous sommes quasiment tous militaires d'actives ET praticiens en hypnose. Nous avons passé des années à élaborer des techniques et des stratégies pour accompagner les militaires atteints de SSPT dans leur combat.

Et aujourd'hui, nous enseignons ce que nous avons appris à tous les praticiens qui nous font confiance en organisant des séminaires et des stages. L'argent que nous récoltons grâce à nos séminaires et nous sert à financer gratuitement l'accompagnement de nos camarades qui souffrent depuis trop longtemps.

A l'asso, nous sommes tous bénévoles.

Elle est composée de trois pôles : Hypnotica, Thalie x Cie, Thôt, une réflexion.

  • Hypnotica est un pôle de recherche et d'accompagnement sérieux et forgé d'élites. Le suivi par le biais de l'hypnose du traumatisme psychique est leur spécialité.

Gratuitement et bénévolement, ces personnes prennent en charge les militaires, forces de l'ordre et forces de secours tout au long de l'année, partout en France. Ils partagent leur savoir aux professionnels de santé et de l'accompagnement en délivrant des séminaires complets et innovants par l'utilisation de l'hypnose.

D'ailleurs, si vous voulez tomber dans notre monde, c'est par ici >


Mais si Apollon est bien là,... ses muses le sont aussi

Si ce n'est pas macho tout ça!

Et bien en fait non. Les neufs muses sont les gardiennes inspiratrices des arts et de leur influence sur les hommes.

L'écriture, la danse, le théâtre,... bien avant d'être les orgies de Bacchus, et alors que ces activités avaient un sens, elles étaient sous le contrôle d'Apollon ET de ses 9 muses!

chacune a sa part de responsabilité sur ce que provoque l'art et sur notre façon de penser et d'intéragir en société. Girl Powaaaa!

Et.... Tiens! Bizarre!

Un des pôles de l'association porte le nom de l'une des muses "Thalie et cie"

  • Thalie est le pôle artistique de l'association.

Et oui! Ce pôle est dédié aux arts du spectacle, dans le but de permettre à des militaires atteints lourdement de syndrome de stress post-traumatique de pouvoir renouer avec leurs émotions, et s'assurer une manière de se resociabiliser.

"En montant sur les planches, je continue mon combat contre ma blessure et je suis accompagné et soutenu pour la surmonter et lui permettre de cicatriser."

Des activités comme le théâtre, la danse, le cabaret mais aussi l'équithérapie permettent une resociabilisation et s'intègrent dans l'accompagnement des blessés psychiques. Elle est ouverte à tous, aux cotés des blessés.


Il est le pôle littéraire de l'association.

  • Il est l'accompagnement à l'écriture, à la correction ou encore à l'édition... Pour que ceux qui veulent partager leur expérience puissent le faire, sur papier, en photo et en vidéo :

Dans ce pôle, nous permettont aux combattants de conter leur histoire, de la retranscrire de la manière qu'ils décident. Que ce soit sur un bout de papier ou sur une toile,... Et nous organisons l'édition, la publication et/ou vernissage de ces oeuvres au profit de lui et de ses camarades.

Une autre manière "d'exorciser" les souffrances qu'il garde à l'intérieur de lui.


> l'association conseille, forme et peut financer l'édition et la publication des oeuvres de chacun. Ainsi le média prend toute sa place, en permettant à des gens au lourd passé de conter leur histoire.